Actualités :: Espace News

Août
03
2021
Sécurité sanitaire : consolider l'expertise de la société civile
L'atelier organisé par le Centre Pasteur avait pour objectif de renforcer les capacités des membres des Oscars à sensibiliser le public au Covid-19.

Debut | Précédente | Suivante | Fin

La pandémie de coronavirus continue de faire des victimes dans le monde. Au Cameroun, la riposte au Covid 19 retient toujours l'attention, notamment à travers la vaccination. Le 21 juillet, 303 050 doses de vaccin ont été reçues. Les Camerounais restent cependant réticents à vacciner. Pour accompagner le gouvernement dans sa quête de sécurité sanitaire, le Centre Pasteur a organisé un atelier de formation pour les organisations de la société civile à Yaoundé du 26 au 30 juillet 2021. Cet atelier a permis de former les acteurs pour former des relais et apporter un appui pour améliorer la santé de la population. Il a bénéficié du soutien de partenaires techniques tels que Foreign, Common Wealth & Development office et Dai.

Il s'agissait notamment d'équiper les Organisations de la Société Civile (OSC), socle de la dynamique associative du pays. Sous la houlette du Centre Pasteur, qui sert de relais au programme Zoonoses du Ministère de la Santé, 32 organisations ont été ratifiées. « Cet atelier nous a donné de nombreux outils sur les questions de santé et nous a permis d'améliorer la collecte d'informations », a déclaré Duplextine Nguemne de l'Association nationale camerounaise pour le bien-être de la famille (Camnafaw). Les participants sélectionnés pour leur engagement et la régularité de leurs actions en faveur de la santé provenaient de différents départements du pays. Les cours étaient plus pratiques. « À la fin de cet atelier, nous avons beaucoup appris pour sensibiliser les communautés au covid-19. Nous avons appris à convaincre les gens de l'importance de la vaccination et de la manière de se faire vacciner », explique Boubakari Hamadou, coordinateur du Réseau des animateurs d'éducation communautaire (Resaec) dans l'extrême nord.

Dans le Plan d'action du Centre Pasteur, le travail de l'OSC était d'établir un mécanisme de suivi post-formation et d'alignement avec la Panss ; présenter les résultats du post-test et évaluer l'atelier. La réunion a également permis de présenter les principales recommandations de la session, notamment la mise en place d'un réseau des Oscars sur la sécurité sanitaire et la lutte contre les hésitations vaccinales liées au covid-19 ; de rétablir la formation au sein des membres de chaque réseau OSC ou de mettre en œuvre, à travers le Plan d'action Crec, de nouvelles approches de communication interpersonnelle et d'animation dans un contexte covid-19. L'objectif est que le projet Tddc suive l'avancement de cette activité et présente le travail réalisé lors de l'atelier.

« La première partie a été réalisée mi-mai en collaboration avec le ministère de l'Administration territoriale. Il s'agissait de cartographier l'Osc. Puis de renforcer leurs capacités pour qu'ils réussissent à sensibiliser le public dans un contexte de Covid-19 », explique Sara Eyango, directrice scientifique du Centre Pasteur. La méthode de travail mentionnée par le Dr Eyango était de nature à faciliter l'assimilation des leçons aux participants et à la population. Selon Elisabeth Dibongue, secrétaire permanente adjointe du Programme national de prévention et de contrôle des zoonoses, cette approche est conforme aux objectifs du programme. « L'OSC devrait aider le gouvernement à sensibiliser la population camerounaise afin qu'elle adhère aux mesures de prévention contre le Covid-19 ».

Par Webmaster , 237Online:com

Debut | Précédente | Suivante | Fin

  News par catégories
  Actualités
  Evénements les plus en vue